Accueil Pop Culture Entretien avec Andrew le gaboma : vineur, humoriste et comédien.

Andrew le gaboma : vineur, humoriste et comédien.

0
7

En 2015 lorsqu’il se lance en solo dans les vines, Andrew Le gaboma était loin de s’imaginer que ses vidéos auraient autant de succès. Aujourd’hui égérie Airtel Gabon via les vidéos Andrew & Karole, le vineur et comédien ne cesse de gravir les échelons.
Son succès sur le web, il le doit à ses vidéos authentiques, joviales et qui reprennent avec humour les codes et l’actualité de la vie gabonaise. Rencontre avec un comédien pour qui le rire est avant tout une thérapie.

Bonjour Andrew, parle nous un peu de toi…

Bonjour ! Je suis Andrew MEYE a.k.a Andrew Le Gaboma sur les réseaux sociaux, un jeune gabonais, étudiant en Génie Mécanique option Construction Mécanique à l’ENSET et passionné de Vines (vidéos drôles postées sur les réseaux sociaux).

© Aim Studios

Qu’est ce qui t’a inspiré à te lancer dans le monde des vines et de l’humour ?

En 2014, Reine Carla, une ancienne vineuse et amie m’avait proposé de faire une vidéo avec elle à cause de mon accent particulier et ma façon de parler. Les gens ont aimé, m’ont trouvé drôle et c’est à partir de là que je me suis sérieusement intéressé au concept vines. Je dirais qu’elle m’a montré la voie.

Les personnages féminins que tu interprètes sont vraiment hilarants… Est ce plus facile de te mettre dans la peau d’une femme que jouer un homme ?

Cette question est belle et amusante, car non ce n’est pas plus facile de me mettre dans la peau d’une femme que celle d’un homme.
Pour interpréter des personnages féminins, il faut comprendre comment les femmes se comportent, comment elles parlent, leurs gestuelles et c’est vraiment compliqué parce que je suis un homme, mais j’ai appris avec les femmes qui m’entourent et un vineur est un acteur, il doit être capable d’interpréter plusieurs rôles, c’est ma philosophie.

Comment est-on perçu en général lorsqu’on est un homme qui joue des femmes ?

Je pense que les gens trouvent cela assez marrant de voir un homme qui joue assez bien les femmes. On peut te traiter de fou, de malade, de maudit tout ça dans la rigolade. Après il y en a qui ont des idées un peu arrêtées qui peuvent dire : « il est homosexuel ».

La priorité c’est que les gens apprécient et pour moi c’est très important de transmettre la bonne humeur à travers mes vidéos. Tellement de personnes traversent tous les jours des moments difficiles, savoir qu’en regardant mon travail quelques minutes, elles ont eu le sourire c’est cher à mes yeux.

Quels vineurs/humoristes sont tes sources d’inspiration ?

Plusieurs vineurs ont été et continuent d’être des sources d’inspirations pour moi : Reine Carla, Andy Marvin, Reckluc, Nyko, SaloméJetaime, Pernelle, tous sont gabonais.
Jaymax, Axel Merryl pour les étrangers.

© Aim Studios

Penses-tu à faire carrière dans le monde du cinéma ou du stand up ?

Dans les deux !
J’ai eu un rôle dans un film gabonais qui est en train d’être réalisé mais je n’en dirais pas plus pour le moment.
Pour ce qui est du stand up, je crois que j’en ferai bientôt… Actuellement je prends des cours avec l’humoriste Maïta Karole Mackanga qui est une amie très proche.

En quoi tes vidéos sont elles différentes de celles d’autres vineurs gabonais ou africains ?

Je ne vois pas trop la différence entre les vidéos d’autres vineurs et les miennes ! Peut-être au niveau de l’idée ou le message qu’on souhaite faire passer et la manière de jouer un rôle. Dans mes vidéos je mets surtout en avant ma « gabonitude ». J’aborde des sujets d’actualité, j’affiche certains comportements etc. Je parle un langage dans lequel les gabonais vont immédiatement se reconnaître tout en restant le plus authentique possible.

Aujourd’hui tu collabores avec Airtel Gabon via les mini vidéos d’Andrew et Karole, comment se passe la collaboration avec Airtel ?

La collaboration avec Airtel Gabon se passe cordialement et c’est une grande opportunité pour moi de me faire connaître et de travailler avec des professionnels qui respectent mon travail. Il n’y a rien de plus beau et motivant. Puis j’ai eu la chance de travailler avec Karole Maïta avec qui j’apprends chaque jour.

Un grand merci à l’équipe d’Airtel Gabon, à M. Olivier Ona et le réalisateur Will.

© Aim Studios

D’autres projets en parallèle ?

Oui j’ai énormément de projets avec la Team Réciprocité qui est un collectif de vineurs gabonais auquel j’appartiens. Mais je préfère ne pas en parler pour l’instant.

Un dernier mot ?

Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent depuis le début, particulièrement ma grande soeur Jennifer MEYE, ma petite amie, mes ami.e.s, ceux et celles qui me suivent sur tous mes réseaux sociaux.

Suivez Andrew Le Gaboma

Facebook Andrew Le Gaboma

Instagram @andrewlegaboma

Snapchat @drewnar

Twitter @meye-andrew

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Audrey OBONE
Charger plus dans Entretien avec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez également

Magali Wora : 《 Après mon bad buzz, j’ai vécu un stress post-traumatique 》

Alors qu’elle organise une collecte de fonds pour l’Hôpital Psychiatrique de M…