Accueil Pop Culture Entretien avec Émeraude nous parle de sa carrière, ses rondeurs et de sa collaboration avec Axel Merryl

Émeraude nous parle de sa carrière, ses rondeurs et de sa collaboration avec Axel Merryl

0
10

Suivie par plus de 30 000 followers, Émeraude, de son vrai nom Martine Lomba, connue sur les réseaux sociaux à travers Le Journal d’Émeraude, est devenue en l’espace de deux ans, un vrai phénomène humoristique de la toile. La notoriété de la comédienne de 26 ans ne cesse d’augmenter et de traverser les frontières.

Ambiance Casino Croisette pour la série de photos Diamant vert, elle pose devant l’objectif de Thomas Ntoutoume, pour cette entrevue exclusive.

 

 
Photo : Thomas Ntoutoume. Tenue : SweetSecret. Makeup : Magic Shade. Coiffure : Zoé Fab Hair. Boucle : Oly Shop Gabon
 

Comment tu as trouvé le shooting photos ?

Magnifique ! Tout était parfait sur le tournage : le lieu, les vêtements, les accessoires, le makeup, la coiffure, tout ! J’ai été agréablement surprise, surtout venant d’un web média qui débute. Badgyal, vous faîtes preuve d’un grand professionalisme. 

Tu te sens à l’aise devant la caméra ?

Oui, je me sens vraiment à l’aise devant la caméra. Ça fait plus d’un an que j’ai appris à faire abstraction de la présence  des caméras autour de moi et aujourd’hui je pose et je joue avec une certaine facilité. 

Et dans ton corps de femme, tu te sens à l’aise ?

Je me sens bien dans mon corps. Je suis une belle femme, ronde et sexy et ça me fait toujours plaisir de voir qu’il y a des femmes qui s’identifient à moi et dans ce que je fais. Les vêtements choisis pour ce shoot ont sublimé mes rondeurs comme je le souhaitais.

 

Photo : Thomas Ntoutoume. Tenue : combinaison SweetSecret. Makeup : Magic Shade. Coiffure : Zoé Fab Hair. Accessoires : Casinley

 

On te reconnaît facilement dans la rue ?

Oui, dans la rue on me reconnaît assez facilement. Vu que je suis maquillée dans la plupart de mes vidéos, au début je pensais qu’on n’allait pas me reconnaître sans make-up, ça n’a pas été le cas. En général on me reconnaît grâce à mes lunettes, mon physique… Et c’est plutôt drôle !

 

Photo : Thomas Ntoutoume. Tenue : Vee’s Kloset. Makeup : Magic Shade. Coiffure : Zoé Fab Hair. Accesoires : Casinley

 

 

Ce n’est sûrement pas facile de se démarquer en tant que femme dans le milieu de la comédie …

Ce n’est pas du tout facile de se démarquer en tant qu’humoriste et comédienne quand on est une femme. C’est un milieu majoritairement masculin, donc il faut se faire une place. Mais aujourd’hui on a des femmes comme Yvidero qui sont la preuve que tout est possible. 

 

Tu nous racontes ta collaboration avec Axel Merryl ?

La collaboration avec Axel Merryl s’est faite sur un coup de tête. J’étais à Dakar pour un projet et j’ai pensé à lui car c’est un comédien dont j’apprécie le travail. Depuis Libreville, Andrew Le Gaboma nous a mis en contact et ça s’est passé comme sur des roulettes. 

 

 

Malheureusement on aurait voulu faire plus de 2 vidéos mais je n’étais à Dakar que pour une semaine. Mais bon, ce n’est que partie remise. 

 

© Thomas Ntoutoume. Diamant vert, 2019.

 

Quels humoristes et comédiens t’inspirent ?

Les humoristes et comédiens qui m’inspirent sont tellement nombreux : du grand Michel Gohou à Digbeu Cravate, en passant par Yvidero qui a su se faire une place et qui est énormément appréciée en Côte d’Ivoire. Je les adore ! J’aime aussi l’humour du burkinabé Boukari et j’ai un coup de cœur pour Takam, il fait un travail que j’aime beaucoup et qui se rapproche de ce que Loïc Odja et moi faisons dans notre web série Le couple android

 

Tu pouvais imaginer qu’aujourd’hui tu aurais autant de succès sur les RS ?

Quand j’ai commencé en 2017, j’étais loin d’imaginer que je pourrais toucher autant de monde. Mes débuts se sont faits sur un coup du hasard, après avoir posté une vidéo sur mon compte Facebook. Deux ans plus tard, je suis encore là, j’ai la chance de travailler sur de nombreux projets, grâce à Dieu. 

Mais à la base, j’ai toujours été une grande passionnée d’humour et de cinéma. 

 

 

Tu te vois où dans 5 ans ?

Dans 5 ans je me vois bien sur scène. Je me vois faire un parcours dans le cinéma en tant qu’actrice ou réalisatrice. Je souhaiterais réaliser ma propre série télé et au moins 1 ou 2 longs métrages. Et pour finir, je me vois à la tête de ma fondation qui défendra la cause de la femme.  

Un dernier mot ?

Merci mon Dieu. Un grand merci à mes proches, à mes abonnés qui me soutiennent énormément, à Badgyal et ses partenaires pour cette opportunité. Merci !

 

Partenaires

Vêtements : SweetSecret, Vee’s Kloset

Coiffure : Zoé Fab Hair 

Makeup : Magic Shade

Lieu : Casino Croisette 

Accessoires : Casinley, Oly shop 241  

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Audrey OBONE
Charger plus dans Entretien avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Regardez également

Crée ton site web gratuitement avec HeidiTech

Alerte offre de rêve, ceci n’est pas une blague ! Vous avez toujours rêvé d’av…