Accueil Pop Culture Entretien avec Sa mi rha : « j’ai hâte de faire des sketchs avec Yaya Vich »

Sa mi rha : « j’ai hâte de faire des sketchs avec Yaya Vich »

1
13

À seulement 18 ans, Sa mi rha est l’une des figures les plus populaires des vines gabonais. Qualifiée de Yaya Vich féminin par les ivoiriens, elle se distingue par ses vidéos dont l’humour nous rappelle des situations du quotidien. Entretien avec une meuf drôle et hyper populaire mais qui garde les pieds sur terre.

 

Tu te présentes à nos lecteurs et lectrices ?

Je m’appelle BIVIGOU MOULOUNGUI Samirha Kondie, j’ai 18 ans, suis née et vis à Port-gentil.
J’apprends au Lycée d’État Joseph AMBOUROUET AVARO de Port-gentil.

 

© Jordanie photographie

 

Tu commences les vines en 2017, qu’est-ce tu te dis à ce moment là ?

À la base mes amis trouvent que j’ai de l’humour et moi j’aime partager ma joie de vivre. Je ne me suis rien dit de spécial, j’ai juste décidé de “plaisanter” sur Facebook et honnêtement je ne m’attendais pas au résultat d’aujourd’hui.

Tu fais partie des rares femmes vineuses au Gabon, comment le vis-tu?

Très honnêtement je le vis bien. L’accueil de mes contemporains a été tellement chaleureux que porter cette veste de vineuse est devenu une formalité. À aucun moment je n’ai senti que le fait d’être une femme était une différence, même ce qui me suivent ne me traitent pas différemment des vineurs.

D’où te vient l’idée pour un vine ?

Je n’ai pas une réserve d’idées dans laquelle je vais puiser (sourire).
Les choses se font d’elles-mêmes pour être franche. Je suis là et bam ! Un scénario entre dans mon esprit.
Grosso modo, mon inspiration vient de Dieu car c’est lui qui est ma source, vu que je suis très croyante.

Quelle est la vidéo dont tu es la plus fière ?

Sans hésiter, c’est celle dans laquelle je fais le remix du morceau de Dadju, Jaloux. Les paroles ne sont certes pas les miennes, mais avoir interprété ça m’a fait un grand plaisir et a grandement contribué à ma notoriété actuelle.

 

Tu nous racontes une anecdote sur une de tes vidéos ?

Je suis entrain de tourner la vidéo dans laquelle je porte correction à ma mère qui dit fumer* les cobolos, et moi je précise boire* les cobolos.
Le scénario requérait qu’une main me gifle pour montrer le mécontentement de ma mère à qui je porte correction; cette main est celle de mon petit-frère.
Et là, maman demande à mon petit-frère de me gifler sérieusement, c’était très drôle !

Tu connais des personnes qui ressemblent aux personnages que tu incarnes dans tes vines ?

Non non, je ne connais personne qui leur ressemblent. Tous ces personnages sont uniquement pour des besoins de vidéo. C’est juste de la fiction.

Tu es encore une lycéenne, mais tu es suivie par 20.000 abonné.es sur Facebook, comment gères-tu ta popularité au lycée ?

Le plus naturellement possible. On vient me parler, me saluer et je réponds sans prise de tête. Parfois des parents d’élèves m’interpellent quand leurs enfants leur disent être dans la même classe que moi ou mon lycée simplement, et poliment je réponds. Quand on me pose des questions au lycée, je suis toujours là à répondre.

Je me dis qu’on est dans le même lycée et non sur Facebook, je ne vois pas pourquoi je serais sur la défensive.
Cependant je suis assez discrète, je n’aime pas traîner après les cours et je suis le clair du temps avec mes amis.

 

© Jordanie photographie

 

Quel.les sont les comédien.nes (ou artistes en général) qui t’inspirent ?

Je suis une grande fan de Wil Aime et Mister V. J’aime beaucoup leur façon de faire et aspire à atteindre sinon dépasser leur niveau un jour.
Sur le plan national j’aime bien ce qui se fait et n’ai pas de préférence en particulier.

En quoi consiste ta signature chez Seany TV ?

Il s’agit d’une signature de distribution. Sean Bridon est pour moi ce que Universal Music est pour beaucoup d’artistes musiciens. Je lui propose des contenus qu’il approuve, on peut également les coécrire. Ensuite je suis publiée sur la plateforme.

Des sketchs prévus avec Yaya Vich ?

Oui, il y a des sketchs prévus avec Yaya Vich qui est un comédien que j’admire énormément. J’ai hâte !

D’autres projets pour 2019 ?

Comme toute vineuse et/ou youtubeuse, j’aspire à une qualité d’image optimale pour mes prochains vines. Je souhaite créer une rubrique hebdomadaire : la vidéo des abonné.es qui consistera à une publication préalable où je demanderai à mes followers de me soumettre un sujet et le sujet qui aura le plus de likes définira le thème de la prochaine vidéo.
Aussi, je compte faire évoluer mes vidéos en proposant de meilleurs scénarios suivant une suite logique pour ne pas déphaser mes abonné.es, pour ainsi gagner en crédibilité et convaincre ceux qui doutent encore de mes capacités de vineuses.
Enfin, je souhaite occuper la première place au Gabon et pourquoi pas en Afrique.

Un mot de fin ?

Je remercie infiniment tous ceux qui me soutiennent en aimant et en partageant mes vidéos et autres publications. C’est grâce à vous que je suis celle que je suis et que je continuerai à travailler.

Mention spéciale à mon manager Tonton K … (Il est très discret).
Merci à l’équipe de BadGyal Magazine pour cette interview.
Que Dieu nous bénisse tous !

Suivez Sa mi rha.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par badgyalmagazine
Charger plus dans Entretien avec

Commentaire

  1. Blyce

    11 mars 2019 à 17 h 42 min

    Fière de toi petite sœur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Regardez également

Émeraude nous parle de sa carrière, ses rondeurs et de sa collaboration avec Axel Merryl

Suivie par plus de 30 000 followers, Émeraude, de son vrai nom Martine Lomba, connue sur l…