Accueil Vidéos Ya Minko glorifie l’amour sur le morceau ‘You’

Ya Minko glorifie l’amour sur le morceau ‘You’

0
0

Une vague de fraîcheur nous vient directement des Etats-Unis apporté par l’artiste Ya Minko et son single You.

Ya Minko est un auteur, compositeur évoluant à Washington DC et ayant grandi entre Libreville, Port-Gentil (où il est né), et Gamba. Puis entre la France et le Nigeria. Il définit la musique comme étant bien plus qu’un moyen d’expression. Pour ce jeune homme de 26 ans, elle est une amie, une famille, un lien entre son public et lui et surtout un réel moyen de véhiculer des idées, d’encourager une ouverture d’esprit, de donner espoir et de prôner l’unité.

Produit par LTTB, You est un morceau aux influences afro avec un arrière goût tropical dans le beat. L’artiste déclare à BADGYAL l’avoir enregistré a la fin de l’été 2017, le lendemain de son anniversaire.

« J’étais en train de jam avec Erwin Dollar et le refrain m’est venu en tête lorsque je réfléchissais aux barrières sociales et mentales que nous sommes prêt à briser lorsque nous croyons en l’authenticité de nos sentiments pour quelqu’un »

You, est une ôde sur la poursuite d’un amour où seul la passion prime.

« Même lorsque les risques sont réels, que les challenges se présentent, et que notre environnement désapprouve, on est prêt à tout pour préserver cet amour a tord ou a raison ».

Écoutez You ici.

 

  • Playlist : la sélection Badgyal de septembre

    Ces sons ont tourné en replay dans notre playlist ce mois de septembre. De “Anne Mary” du …
Charger plus d'articles liés
Charger plus par Naomie Maisha
Charger plus dans Vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Regardez également

Fanicko et Sidiki Diabaté nous disent ‘Je t’aime’ dans leur nouveau clip

C’est toujours la Saint Valentin avant l’heure avec le crooner Fanicko. Après …